Tanktoon : Réclamation de bagages. RanZar

Faut-il tricher pour gagner ?


Derrière cette question provocatrice, se pose en réalité une autre question encore plus insolente :

Tous les gagnants sont-ils des tricheurs ?

Quelle que soit la compétition, il a été révélé que certains gagnants l'ont remporter en trichant. Les exemples sont nombreux avec les athlètes russes aux JO de Sotchi qui se sont révélés faire parti d'un programme de dopage d'État, ou bien encore avec Lance Amstrong qui a rempoté de nombreux Tour de France avant que l'on découvre là encore un dopage organisé. Bien sûr, ce ne sont pas les seuls exemples, en Formule 1, en 2008, Falvio Briatore a demandé à Nelson Piquet Jr de se crasher volontairement dans un mur à Singapour pour permettre la victoire de Fernando Alonso, son coéquipier chez Renault. Et qui peu oublier le but de la "Main de Dieu" de Maradona contre l'Angleterre en 1986 ?

Et vous ? Non, ne mentez-pas, bien sûr que vous avez déjà triché dans votre vie ! Une feuille de pompe dans la trousse lors d'un exam, un coup d’œil discret sur les cartes de son adversaires lors d'un jeu de société, un but rétréci en déplaçant le pull que vous avez mis parterre pour faire le poteau lors d'un match de foot entre potes, ou une pause malicieusement enlevée alors que votre adversaire a posé sa manette (oui à une époque, on jouait aux jeux vidéo en étant dans la même pièce !).

Pourquoi trichons-nous ? Pour gagner pardi ! Et oui, si des fois on se fait prendre, ce n'est pas toujours le cas. Et au final, les plus grandes tricheries sans aucun doute celles qu'on ignore !

Le T-22 medium

Souvenez-vous, il y a un peu plus d'un an, un mode de jeu est ajouté à World of Tanks : le mode Ravage. Un lot de missions personnelles accompagne ce mode, et la récompense est exceptionnelle : le T-22 medium. C'est le char le plus puissant jamais créé pour le jeu. Il est plus fort que tous les chars moyens et tous les chars lourds. Mais les missions pour l'obtenir sont quasiment impossibles à accomplir.

Les joueurs avaient pourtant déjà compris comment accomplir les missions personnelles trop difficiles du mode de jeu aléatoire : il suffit d'arranger les batailles, c'est à dire venir avec des amis dans le camp d'en face pour qu'ils se laissent faire et ainsi améliorer ses résultats et remplir les conditions de la mission. Évidemment, les missions pour obtenir le T-22 medium ont subit le même sort, décuplé par la difficulté d'accomplir les missions sans tricher, et par l'appart d'une récompense unique.

L'ampleur de l'utilisation de manœuvres frauduleuses pour obtenir le T-22 medium est telle que quiconque ayant remporté le char est suspecté d'avoir triché... souvent à raison ! Le char si désiré devient alors le char de la honte, que les rares honnêtes gagnants n'osent plus sortir afin d'éviter de se faire traité de tricheurs.

Le meilleur tankiste

Il y a un peu plus d'un mois, l'événement meilleur tankiste fait son apparition. Je me doutait alors que cet événement servirait d'appât pour tester un système anti-triche. Et évidement, de nombreux tricheurs sont attrapés: 15 937 utilisant des mods interdits et 4 556 pour avoir fait des batailles arrangées ou du partage de compte pour seul serveur RU. Mais attraper des tricheurs ne garanti en rien que les autres participants n'en sont pas.

Sur le serveur RU, le meilleur tankiste avait un truc un plus : le meilleur tankiste sur le T-44-100 (P). Cette compétition sur ce char particulier avait des récompenses hors du commun puisque les 3 premiers ont remporté des sommes allant de 1 500 € jusqu'à 4 500 € ! Après publication des vainqueurs, de nombreuses personnes ont montré leur surprise de voir qu'ils s'agissaient de joueurs assez médiocre. Ainsi, la suspicion de triche est vite apparue : comment des joueurs moyens ont-ils pu remporter cette compétition ? Wargaming a donc poursuivi ses investigation après avoir publié le nom des gagants.

Une semaine plus tard, le couperet tombe, les 3 gagnants ont triché ! Un pour avoir arrangé ses batailles, les deux autres pour avoir utilisé des mods interdits. En tout, c'est finalement 42 joueurs qui avaient remportés 55 récompenses ont été exclus de la compétition pour avoir utilisé des mods interdits.

L'appât du gain

Le point commun entre tous ces événements, c'est que plus le gain est tentant, plus le risque de triche est grand. Ainsi, pour garantir une compétition propre, les mesures pour lutter contre la triche doivent être proportionnelles à la taille de la récompense. Il était donc évident qu'avec des récompenses de plusieurs milliers d'euros, de nombreux joueurs seraient tentés de les obtenir coûte que coûte, et s'il faut tricher pour y parvenir, alors pourquoi pas. Évidemment, au final, ça n'est pas passé, mais on tenté de se dire que ça aurait pu, et que sans la vigilance des "mauvais perdants", les gagnants auraient été une fois de plus des tricheurs.

Voilà encore un épisode qui laissera une trace dans la mémoire : les gagnants avaient triché. Maintenant, osez répondre à la question posée en introduction de cet article...

Commentaires